24 févr. 2010

Le compte à rebours avant de décoller vers la France

Et voilà, ça sent la fin des grandes vacances… :-)

DSC08617

Il ne nous reste plus que quelques jours à passer dans ce pays et il nous faut accomplir quelques tâches avant de prendre l’avion.

Notre pare-brise ayant étant été étoilé au cours de nos pérégrinations, il nous faut en trouver un nouveau dans une casse auto pour que l’on puisse ensuite vendre notre van. Nous avons cherché bien longtemps et il semble que celui qu’on ai trouvé à 100 $ dans la casse des indiens de Pukekohe corresponde à notre modèle. Nous verrons demain après la pose au garage si cette affaire est bouclée.

DSC08501

On pense ensuite monter sur la grande ville d’Auckland pour vendre notre maison (non sans déchirement sentimental, on s’y attache et on l’aurait bien ramené en France!). Plusieurs moyens s’offrent à nous: les annonces sur les forums internet, les marchés d’occasion qui se dérouleront ce weekend à la périphérie de la ville et , enfin, en dernier recours, la vente chez un concessionnaire spécialisé dans les van de voyageurs…

Le grand départ est prévu pour le vendredi 5 mars et on atterrit à Charles de Gaulle le samedi 6 mars à 14h25… On a hâte de revoir tout le monde et de pouvoir continuer à partager nos aventures!

  DSC08574

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Et oui, toutes les bonnes choses ont une fin. Courage pour quitter les plages et la jungle verte. Prochain projet, y retourner en famille !
Bise
Françoise

Anonyme a dit…

A bientôt !!! <3

aurel a dit…

salut les amoureux ca fait longtemps! merci pour votre immense travail de partage d'émotions, de photos et de vie! je vous envoie pleins de bonnes ondes positives de Nairobi où la vie roule a 100 à l'heure sauf dans les traffic jam!Im improving my english, vivement un noël tous ensemble!en anglais why not histoire de perdre un peu les parents!ahah on va s'ennuyer sur le net sans votre blog! très bon retour en France, Karibou!bonne arrivée en Kiswahili Je vais très bien et pense a vous a bientot quelquepart! Merci encore pour toutes vos histoires zélandaises Keep in touch Aurel