8 mars 2009

Arrivés à bon port de Singapour

12 h de vol c'est vraiment long et on a le temps de regarder par le hublot. De là haut on observe facilement l'impact de l'homme sur le paysage: les attristants champs uniformes des kohlkozes russes vides et à perte de vue à l'urbanisation galopante de l'inde qui trace des zones de lumières tentaculaires dans la nuit. Une frayeur aussi quand on voit le nombre de feu de brousse non controlés que l'on survole et aux désastres que cela cause, notamment au sud de Bombay. Parfois aussi des magnifiques taches de lumière au dessus de l'océan et de la flotille de bateaux de pêche malaisiens. L'arrivée à Singapour était un vrai soulagement et pour la première fois l'occaion de poser les pieds en pays tropical sous l'équateur...
M.
A bientôt

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Contente que vous soyez bien arrivés ! <3

Stéphanie

sylvain a dit…

Alors ça y-est, ça commence pour de vrai ! Content que vous ayez pu trouver une connexion. Enjoy !!